Trouver des freelances ou des missions freelances

5 fautes de français à éviter

Souhaitez-vous connaitre les principales erreurs à éviter en français ? Dans cet article, découvrez les 5 fautes de français à éviter.
Rédigé par David Lefèvre
5 fautes de français à éviter
Table des matières

Maîtriser la langue française vous procure de nombreux avantages. Cependant, en français, il existe toujours des raccourcis et des astuces à découvrir. Bien sûr, il y a quelques pièges à éviter, et le français ne fait pas exception. Ces erreurs sont courantes, que vous soyez un natif ou un apprenant en français. Nous les faisons même presque tous les jours. Avouons-le! Il est difficile de ne pas tomber dans le piège des règles de grammaire dangereuses ou des exceptions de grammaire. Afin de respecter toutes ces règles une fois pour toutes, nous vous invitons à jeter un coup d’œil rapide aux erreurs de français courantes. Découvrez alors les 5 fautes de français à éviter.

L’erreur de confondre l’imparfait et le passé composé

Cette grande confusion fait partie des 5 fautes de français à éviter. En français, on utilise généralement le verbe au passé pour exprimer des actions limitées dans le temps. Nous avons donc le sentiment que cette action est terminée. Généralement, il s’agit d’une action ponctuelle et courte. Dans une phrase qui comprend plusieurs verbes, c’est généralement l’action principale de votre phrase.

En revanche, l’imparfait n’est pas limité dans le temps. Il a pour rôle de décrire une situation dans le passé. Il apporte alors une indication générale dans votre phrase.

Exemple :

Il faisait froid (imparfait) alors nous sommes rentrés (passé composé)

L’utilisation du Conditionnel après le « Si »

La règle est qu’en français, on ne met jamais de conditionnel après “si”. Vous devez vous souvenir de ce que votre maitresse d’école vous répète souvent que « les Si n’aime pas les –rais ». Pour vous aider encore plus à vous souvenir de cette règle, il y a un moyen mnémonique : dans les notes de musique « Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do », il n’y a pas de “-rais” après “Si”.

Lorsque vous utilisez “Si” au présent, il n’y a généralement pas de problème de conjugaison. Il y a une condition dans la proposition subordonnée (si + indicatif) qui spécifie une hypothèse ou encore un souhait., donc on est naturellement d’accord avec le présent ou le futur du direct.

Par exemple :  Si je ne travaille pas, je n’aurai pas d’argent 

En revanche, tout se complique. Quand on utilise une proposition subordonnée au passé, c’est-à-dire à l’imparfait ou au plus-que-parfait, on ne la conjugue pas. La subordonnée ne se conjugue pas, car le Si dans la phrase exprime une condition. C’est aussi la raison pour laquelle on enlève souvent le si dans ce type de phrase.

Exemple :

Si je savais la réponse, je te la donnerais.

Je saurai la réponse, je te la donnerais.

On est-il au pluriel ou au singulier ?

La non-connaissance de la réponse à cette règle constitue l’une des 5 fautes de français à éviter. Même si cette règle n’est pas très évidente, il faut quand même se souvenir que le pronom « on » s’accorde toujours avec le sujet qu’il cache. On peut alors représenter une personne ou plusieurs personnes.

Toutefois, si ce pronom désigne une personne dont vous ne savez pas le nombre ou vous ne connaissez pas, il ne faut pas qu’il s’accorde.

Par exemple : On est allés plus tôt ce matin.

Les noms masculins qui deviennent des noms en féminin au pluriel

L’usage de cette règle grammaticale est tout simple. Il vous faut juste de savoir les 3 noms qui dérogent à cette règle. Ils sont : amour, orgue et délice.

Par exemple :

Mon amour pour lui est très passionné.

Mes amours sont apaisées.

L’utilisation d’une préposition « sans » suivi d’un nom

La question qui se pose souvent quand on utilise une préposition « sans » suivi d’un nom est : doit-on utiliser le pluriel ou le singulier ?

Pour répondre à cette question, il faut se souvenir d’une règle. L’accord varie selon le sens de la phrase ou de l’expression qu’il contient. Si le nom s’agit de quelque chose ou une idée abstraite qui ne peut pas être compté, le nom se mettra au singulier. Par contre, s’il désigne plusieurs éléments, on met le nom au pluriel.

Exemple :

C’est une fille sans charme

J’ai un pull sans manches

Si vous voulez que vos articles de blog ou contenus web soient parfaits, n’hésitez pas à faire appel à un correcteur expérimenté sur BeFreelancr.

Vous avez aimé cet article ? Aidez-nous en mettant 5 étoiles !

0 / 5

Your page rank: